Information du CARR

RILHAC RANCON- SOYAUX : 3-1 (1-1)

posté le 03-10-2016 par Spyros DELEMIS

RILHAC RESTE MAITRE CHEZ LUI
(excusez le retard du com, j'étais absent ! Merci à Jean Gabriel)

Arbitres : Audrerie Thibault - Jamali Abderazak -Ribeiro Lino.

Buts : Rilhac : Giroir (SP 39e) ; Roussy ( 84e) ; Guillet ( 90e +1) ;

Soyaux : Bencheikh ( 10e).

Cartons jaune : Rilhac : Giroir ; Soyaux : Pot ; Matumona.

La partie débute sur un rythme assez élevé le ballon circulant d’un but à l’autre avec deux tactiques, Soyaux avec de longs ballons venu de l’arrière en direction des ailes et coté local un jeu mieux structuré passant par le milieu. La partie semble partie sur ce modèle de jeux et c’est ainsi qu’un ballon récupéré par l’aile gauche charentaise voyait se développer une action en triangle avec Pot, Kinnouezan et  Belli ce dernier servait Bencheikh seul au 6 mètres qui n’avait plus qu’à fusiller Poutissoux pour l’ouverture du score (0-1). Rilhac par ses ailes monte des ballons ; ainsi Romain Pedatte passe en revue tous ses adversaires (17’) centre et trouve Renoux idéalement placé mais la tête passe au dessus d’une cage vide. La domination charentaise s’exerce de plus en plus avec un 4-2-4 qui fonctionne à merveille sans pour autant être un danger de but. Rilhac réagit toujours par ses ailes et à la 38’ minute un centre puissant fuse devant le but de Matumona sans que personne ne reprenne le cuir qui atteint l’aile gauche la remise instantanée de Colombeau trouve la main de Kazadi. Penalty que transforme Giroir (39) On atteindra  la mi-temps sur ce score de parité.

La seconde période sera à l’image de la première avec des dominations stériles avec pourtant une plus grande maitrise et plus de sang froid côté local ou la possession au milieu stabilise un peu mieux l’équipe face à un jeu fougueux mais stéréotypé des charentais (longs ballons par les ailes). Ainsi Rilhac aurait pu avec un peu plus d’adresse augmenter le score si sur une balle jouée entre Broussail, Giroir et Renoux ce dernier avait logé la balle dans un but grand ouvert alors qu’à la place elle s’envolait au dessus de la transversale(51e). A la 56e c’est au tour de Roussy de manquer le but vide, à la 68e minute le gardien visiteur sort au pied sur une action Broussail-Giroir, le gardien se couchera une nouvelle fois pour sauver les siens à la 72e sur un coup franc à ras de terre la balle prenant la direction des filets au ras du poteau. A force de vouloir jouer en bloc les Sojaldiciens vont s’épuiser et c’est ainsi qu’en 7 minutes Rilhac va construire sa victoire. Tout d’abord c’est Giroir qui une fois de plus va récupérer la balle au centre sa passe au cordeau trouve Roussy qui va effacer et laisser sur place son dernier défenseur pour aller battre le gardien visiteur qui se blessera légèrement (84e) sur l’action (2-1). Les minutes additionnelles son lourdes dans les jambes charentaises, les rilhacois par contre sont à l’aise et Colombeau de son aile grille la politesse à son ange gardien, trouve Guillet au centre qui va s’en aller crucifier le pauvre Matumona.

CL : Jean, Gabriel Berger



i-dev.fr